mercredi 29 octobre 2008

Parfum de jazz ou les réminiscences du festival
de Marciac.

2 commentaires:

sarakosta a dit…

Alice ,

On aime bien les corps des musiciens, voutés , avec leurs toutes petites têtes.Les étoiles bleues ou pompons qui glissent vers le sol, le coin de ciel à droite, sur lequel la chemise rose se détache.Et la stylisation des instruments.
Et la palette d'ensemble qui est très réussie.
Ca ferait une chouette pochette de disque.
on aurait envie d'écouter la musique.
Claude et Pascal.
P.S: nous avons pour vous une bouteille de blanc argentin qui languit.

Louis a dit…

c'est quoi cette histoire de blanc ?